Archives

Un bon moment au bord des Rotondes

22.11.2014 - 17.01.2015
1/14
Un bon moment au bord des Rotondes
Vue d'exposition

Un bon moment au bord des Rotondes
Vue d'exposition

Un bon moment au bord des Rotondes
Vue d'exposition

Un bon moment au bord des Rotondes
Vue d'exposition

Un bon moment au bord des Rotondes
Vue d'exposition

Mehdi-Georges Lahlou
Mehdi-Georges Lahlou
Casa Pepe, Les Sables d'Olonne, 2013-2014
tirage argentique original de 1980
18 photographies originales encadrées, 24 x 30 cm chaque
Pièce unique, disponible

Mehdi-Georges Lahlou
Mehdi-Georges Lahlou
Hourglasses, Heads, 2014
verre, couscous
circa 47 x 23 x 18 cm
Edition de 3 ex + 1 AP, Non disponible

Mehdi-Georges Lahlou
Mehdi-Georges Lahlou
I used to be Nefertiti, 2014
plâtre, gesmonite, polystyrene, peinture
60 X 44 X 23 cm
Pièce unique, disponible

Mehdi-Georges Lahlou
Mehdi-Georges Lahlou
Fontaine, 2013
Bois, eau, parafine, papier or, moteur
circa 120 cm de diametre
Edition de 3 ex + 1 AP, Non disponible

Mehdi-Georges Lahlou
Mehdi-Georges Lahlou
Ardoise 1, 2014
bois de cèdre
circa 47 x 23 cm
Pièce unique, disponible

Mehdi-Georges Lahlou
Mehdi-Georges Lahlou
Ardoise 2, 2014
bois de cèdre
circa 50 X 25 cm
Pièce unique, disponible

Mehdi-Georges Lahlou
Mehdi-Georges Lahlou
Ardoise 3, 2014
bois de cedre
circa 50 x 28 cm
Pièce unique, disponible

Mehdi-Georges Lahlou
Mehdi-Georges Lahlou
Tawb, mausolee fragment 1, 2014
couscous et divers matériaux
circa 40 x 32 cm
Pièce unique, disponible

Mehdi-Georges Lahlou
Mehdi-Georges Lahlou
Tawb, mausolée fragment 2, 2014
couscous et divers materiaux
circa 38 x 35 cm
Pièce unique, disponible

Communiqué

Prolongation jusqu'au 17 Janvier 2015


Cette troisième exposition personnelle de Mehdi-Georges Lahlou à la Galerie Dix9 marque une nouvelle étape dans la recherche plastique de l'artiste.

Sculptures inédites et autres travaux récents questionnent la notion d'archive, allant du document personnel (série photographique Casa Pepe, 2012-2014), à l'iconographie légendaire (I used to be Nefertiti), en passant par le fantasme d'une archéologie fictive.