Toujours fidèle à une recherche  sur de grandes figures ou des lieux spécifiques, Anne Deguelle travaille sur des thèmes aussi divers que la littérature, l'art ou la religion. Fouillant dans l'univers du personnage ou du lieu, elle soulève un détail anecdotique, aspect souvent passé inaperçu, qui devient le fil conducteur d'un travail d'analyse avec questionnements et réponses hypothétiques. Anne Deguelle s'est ainsi penchée sur Beuys, Duchamp et la bouteille de Bénédictine, Raymond Roussel et sa présence à Palerme (premiere exposition personnelle à la Galerie Dix9), Radegonde à la chapelle de Chinon ou Dürer et sa gravure "Mélancolie".
Elle s'est aussi longuement penchée sur le tapis recouvrant le divan de Freud (deuxième exposition personnelle à la Galerie Dix9), offrant une lecture symbolique nouvelle de l'univers freudien et  démêlant avec soin entrelacs tapissiers et circonvolutions de l'âme.